Logo Kanton Bern / Canton de BerneDirection de la santé, des affaires sociales et de l’intégration
  • de
  • fr

Infolettre du Service du médecin cantonal - COVID-19 19/2021

Vaccination de rappel avec un vaccin à ARNm recommandée pour toutes les personnes de 16 ans et plus

Jusqu’à présent, la vaccination de rappel était recommandée à toutes les personnes âgées de 65 ans et plus ainsi qu’à celles résidant ou prises en charge dans des maisons de retraite, des établissements médico-sociaux (EMS) ou des foyers de jour pour personnes âgées.
Compte tenu de la situation épidémiologique et de l’augmentation rapide du nombre de contaminations, la Commission nationale pour les vaccinations (CFV) et l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) préconisent désormais la vaccination de rappel pour toutes les personnes âgées de 16 ans et plus. Les différentes recommandations relatives à la vaccination ont été adaptées en conséquence.

Le « booster » doit être administré au plus tôt six mois après la primovaccination (cf. définition au chap. 3.2 des recommandations relatives à la vaccination de rappel). Selon les preuves actuelles (cf. chap. 4 et 5 des mêmes recommandations), une vaccination de rappel est également recommandée aux personnes complètement vaccinées contre le COVID-19 comme suit :

  • Toutes les personnes âgées de 16 à 64 ans
    Les présentes recommandations s’appliquent en particulier :
    • aux personnes vulnérables atteintes de maladies chroniques à haut risque (cf. définition des maladies selon le tableau 2 des recommandations de vaccination avec des vaccins à ARNm contre le COVID-19) âgées de 16 à 64 ans.
    • au personnel de santé âgé de 16 à 64 ans en contact direct avec la patientèle et au personnel accompagnant les personnes vulnérables.
  • Vaccins recommandés pour la vaccination de rappel contre le COVID-19
    La vaccination de rappel contre le COVID-19 n’est administrée actuellement qu’avec l’un des deux vaccins à ARNm autorisés (Comirnaty®/Spikevax®). Le dosage recommandé est le suivant : dose identique à celle utilisée pour la primovaccination dans le cas du Comirnaty® (30 μg ou 0,3 ml), demi-dose dans le cas du Spikevax® (50 μg ou 0,25 ml), conformément à l’autorisation.
    • En principe et dans la mesure du possible, le rappel doit être effectué avec le même vaccin à ARNm que celui utilisé pour la primovaccination (vaccination de rappel homologue). Si ce dernier n’est pas disponible sur place, il est possible d’injecter l’autre produit à ARNm. Il n’existe encore que peu de données permettant d’évaluer l’efficacité et la sécurité d’une vaccination de rappel hétérologue, c’est-à-dire avec un autre vaccin à ARNm. Les données disponibles confirment toutefois l’interchangeabilité des vaccins à ARNm. L’utilisation d’un vaccin hétérologue pour le rappel est hors indication (off-label), ne figure donc pas dans l’autorisation de mise sur le marché de Swissmedic. Il est important de se conformer au devoir d’information. Le cas échéant, les règles habituelles de responsabilité s’appliquent.
    • Il est recommandé d’utiliser de préférence le Comirnaty® pour la vaccination de rappel des personnes âgées de moins de 30 ans, que la primovaccination ait été effectuée avec le Comirnaty® ou avec le Spikevax®. Pour les personnes ayant reçu une primovaccination avec le Spikevax®, le rappel avec un vaccin hétérologue est effectué en dehors de l'autorisation de mise sur le marché de Swissmedic (off-label, voir paragraphe précédent). Pour les personnes âgées de 16 à 18 ans qui ne font pas partie des personnes vulnérables (PV, voir liste des catégories et chapitre 4 de la stratégie de vaccination COVID-19), il n'existe pas d'autorisation de mise sur le marché de Swissmedic pour une vaccination de rappel avec Spikevax®. Seule une vaccination de rappel avec Comirnaty® leur est recommandée.
    • Lorsque différents vaccins à ARNm ont été utilisés pour la primovaccination, le rappel peut être administré avec l’un ou l’autre des vaccins à ARNm.
    • Aucune vaccination de rappel n’est actuellement recommandée pour les personnes qui ont reçu une dose du vaccin Janssen, que ce soit avec le même vaccin ou avec un vaccin à ARNm. Il n’existe encore pas suffisamment de données au sujet de la vaccination de rappel hétérologue (vaccin Janssen, puis vaccin à ARNm).
    • Lorsqu’un vaccin non autorisé en Suisse a été utilisé pour la primovaccination, il est recommandé d’utiliser un vaccin à ARNm pour la dose rappel, à administrer au minimum six mois après la dernière dose.
  • Recommandation de vaccination pendant la grossesse
    Comme pour les recommandations de primovaccination, une vaccination de rappel est également recommandée aux femmes enceintes à partir du 2e trimestre ainsi que pendant la période d’allaitement, même si les données disponibles pour cette indication sont limitées en raison de la durée d’observation très courte.

Aucune vaccination de rappel n’est recommandée aux personnes suivantes:

  • Les personnes âgées de 12 ans et plus présentant une immunodéficience sévère qui ont reçu trois doses de vaccin à ARNm pour la primovaccination (cf. chap. 3.4 des recommandations). Une troisième dose de Comirnaty® (30 μg) ou de Spikevax® (100 μg) est recommandée pour la primovaccination, dorénavant indépendamment du titre d’anticorps, pour toutes les personnes âgées de 12 ans et plus présentant une immunodéficience sévère qui ont reçu deux doses d’un vaccin à ARNm (schéma vaccinal pour la primovaccination : trois doses de vaccin administrées à au moins un mois d’intervalle, cf. adaptation des recommandations de vaccination avec des vaccins à ARNm contre le COVID-19).
  • Les personnes âgées de 12 à 15 ans.
    Les données disponibles quant au bénéfice de la vaccination de rappel pour ces personnes sont encore très limitées.

Vous trouverez les versions mises à jour des recommandations relatives à la vaccination de rappel avec un vaccin à ARNm et des recommandations de vaccination avec des vaccins à ARNm contre le COVID-19 de la CFV et de l’OFSP sous les liens suivants :

  • Recommandations relatives à la vaccination de rappel avec un vaccin à ARNm

  • Recommandations de vaccination avec des vaccins à ARNm contre le COVID-19

D’autres informations sont disponibles sur le site internet du canton de Berne :

Nouveau formulaire en ligne : vaccination de rappel pour personnes qui ne peuvent pas se déplacer

Début 2021, le canton de Berne avait mis des équipes mobiles de vaccination contre le COVID-19 à la disposition des personnes qui n’étaient pas en mesure de se déplacer. Or il s’est avéré que beaucoup de bénéficiaires auraient pu se rendre sur un lieu de vaccination (éventuellement avec une aide).

Comme les capacités de ces équipes sont aujourd’hui très limitées, les personnes en question ne peuvent plus solliciter cette prestation elles-mêmes pour les injections de rappel. L’inscription doit être effectuée par un service de soins à domicile, un cabinet médical ou un centre de consultation de Pro Senectute, au moyen du formulaire en ligne prévu. Après vérification téléphonique, une équipe mobile se rendra chez les personnes dans l’impossibilité de se déplacer pour leur administrer la dose de rappel (vaccin Pfizer/Biontech).

Le formulaire web se trouve sous le lien suivant:

Il est recommandé d’utiliser et de communiquer le lien ci-dessus avec modération. Si les abus étaient trop nombreux, le canton se verrait contraint de restreindre ce service.

Quarantaine pour les voyageurs et exceptions

Les personnes qui, dans les dix jours précédant leur entrée en Suisse, ont séjourné à un moment ou un autre dans un Etat ou une région où un variant préoccupant du coronavirus a été détecté doivent se mettre en quarantaine. Cela concerne également les personnes vaccinées ou guéries.

Conformément à l’article 9, alinéa 2 de l’ordonnance sur les mesures destinées à lutter contre la pandémie de COVID-19 dans le domaine du transport international de voyageurs (RS 818.101.27), des dérogations à la quarantaine-voyage sont envisageables dans le secteur de la santé. Elles doivent être accordées de manière très restrictive et relèvent de la responsabilité de l’employeur. Selon le rapport explicatif ad hoc, une activité dans le domaine de la santé ne constitue pas un motif suffisant d’exemption. Il incombe à l’employeur de s’assurer que la personne concernée est indispensable et d’attester, sur demande, que l’absence de celle-ci entraverait gravement le maintien des capacités du système de santé. Par ailleurs, il est tenu de prévoir des alternatives ou des remplacements et de veiller à ce que les contacts professionnels de la personne concernée soient réduits au strict minimum si celle-ci venait à être exemptée de quarantaine pour exécuter des tâches extrêmement urgentes. Quoi qu’il en soit, l’obligation de quarantaine doit être respectée sur le plan privé.
Le Service du médecin cantonal (SMC) et la Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration (DSSI) du canton de Berne préconisent une approche très restrictive. Toute dérogation octroyée par l’employeur doit être communiquée immédiatement par courriel à epi@be.ch.

Infections postvaccinales : adaptation des critères de déclaration

Les critères de suspicion, de prélèvement d’échantillons et de déclaration ont été modifiés le 11 octobre 2021. Il n’est donc plus obligatoire de signaler les infections postvaccinales. Vous trouverez dans le document ci-après la liste des critères de déclaration.

Liste actualisée des tests rapides pour le SARS-CoV-2

Nous attirons votre attention sur le fait que la liste des tests rapides validés pour le SARS-CoV-2 a été actualisée. Les tests rapides sont validés exclusivement pour certains types de prélèvements et ne doivent ainsi être utilisés que pour ceux-ci. En Suisse, aucun test antigénique rapide avec la salive comme matériel de prélèvement ne peut être utilisé en dehors des laboratoires. Depuis le 16 novembre 2021, seuls les tests rapides antigéniques pratiqués avec un frottis nasopharyngé permettent d’obtenir un certificat COVID. Des informations sur l’emploi des tests rapides figurent sur le site internet de l’OFSP. En outre, la liste des autotests rapides a également été mise à jour et est disponible en ligne.

03.12.2021 / SMC

Partager