Logo Kanton Bern / Canton de BerneDirection de la santé, des affaires sociales et de l’intégration
  • de
  • fr

Infolettre du 5 novembre 2021 relative au COVID-19

Mesdames, Messieurs,

La présente infolettre s’adresse aux établissements médico-sociaux (EMS) et complète celle du 28 octobre 2021 (lien). Elle vise à fournir les informations les plus récentes en lien avec les injections de rappel contre le COVID-19 (dites « booster »). En vue de la préparation des injections et de la commande des doses, veuillez tenir compte des indications ci-après, fondées sur les recommandations de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et de la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV) (lien).

Groupe-cible

Selon l’OFSP et la CFV, un vaccin de rappel contre le COVID-19 est notamment recommandé aux personnes de plus de 65 ans, ainsi qu’aux pensionnaires et aux personnes prises en charge dans des EMS ou dans des structures d’accueil de jour pour personnes âgées.

Même si un rappel vaccinal n’est pas conseillé aux membres non vulnérables du personnel de santé qui sont en contact direct avec les patients ou qui soignent des personnes particulièrement vulnérables, il peut être administré avec l’accord du responsable du secteur de la vaccination (vaccin hors indication). Une injection effectuée dans ce cas de figure doit être documentée dans VacMe sous les informations relatives à la personne souhaitant se faire vacciner.

Vaccins recommandés

Le rappel du vaccin contre le COVID-19 sera administré avec l’un des deux produits à ARNm autorisés en Suisse : pour une injection Comirnaty®, on prévoit la même dose que lors de l’immunisation de base (30 µg ou 0,3 ml), alors que pour Spikevax® (selon l’autorisation accordée pour le rappel), une demi-dose est recommandée (50 µg ou 0,25 ml).

En principe, les personnes demandant un rappel devraient se faire administrer le même produit à ARNm que lors de l’immunisation de base. Toutefois, si ce dernier n’est pas disponible sur place, l’autre vaccin à ARNm pourra être utilisé.

Surveillance

Si une personne a bien toléré l’immunisation de base avec un vaccin à ARNm, une surveillance de cinq minutes après l’injection du rappel suffit.

Vous trouverez de plus amples informations sur le site internet de l’OFSP (lien) et dans l’infolettre du 28 octobre 2021 (lien). Pour tout renseignement sur la mise en œuvre des recommandations, veuillez vous adresser au responsable du secteur de la vaccination de votre EMS.

En espérant que la vaccination de rappel se déroulera sans difficulté, nous vous adressons, Mesdames, Messieurs, nos salutations les meilleures.
 

Partager