Logo Kanton Bern / Canton de BerneDirection de la santé, des affaires sociales et de l’intégration
  • de
  • fr

Infolettre du 1er décembre 2021 relative au COVID-19

Mesdames, Messieurs,

Face à la forte détérioration de la situation épidémiologique dans le canton de Berne, le Conseil-exécutif, réuni en séance le 26 novembre 2021, a adopté plusieurs mesures, qui ont pris effet lundi 29 novembre et s’appliqueront pour une durée limitée dans un premier temps au 23 décembre 2021 (voir communiqué de presse du 26 novembre). Il a également adapté en conséquence l’ordonnance du 4 novembre 2020 sur les mesures destinées à lutter contre l’épidémie de COVID-19 (O COVID-19).

Les mesures suivantes ont été décidées :

  • Port du masque obligatoire : Le port du masque est obligatoire dans les espaces clos accessibles au public de toutes les institutions médico-sociales pour les personnes en visite, les pensionnaires et le personnel ainsi que dans d’autres espaces et lors de manifestations. Le masque redevient en outre obligatoire dans les écoles pour les élèves à partir de la 7H, et ce jusqu’au 24 janvier 2022.
    Les personnes travaillant dans le secteur des soins ambulatoires, notamment le personnel des services d’aide et de soins à domicile, sont tenues de porter un masque d’hygiène lors de la prise en charge ou des soins.
  • Certificat obligatoire pour les visites : Dans les établissements médico-sociaux, les structures pour personnes en situation de handicap et les foyers pour enfants et adolescents (ainsi que les hôpitaux), les visiteuses et visiteurs à partir de 16 ans ne sont admis que s’ils sont en mesure de présenter un certificat COVID valable (ou la confirmation d’un résultat de test négatif).
    Les certificats et confirmations présentés par les personnes en visite doivent faire l’objet d’un contrôle systématique (et non pas uniquement aléatoire). Tant que le certificat est obligatoire, il n’est pas nécessaire de procéder à la collecte des données personnelles.

Les mesures suivantes sont vivement recommandées :

  • Télétravail : Il est instamment recommandé de revenir au télétravail, dans toute la mesure du possible. Lorsque des personnes partagent le même bureau, elles sont tenues de porter un masque facial. Cette règle s’applique aussi pendant les séances.
  • Tests répétés : Nous vous recommandons vivement d’introduire cette mesure dans votre établissement. Le point 7.2 du document d’information contient tous les détails à ce sujet. Contrairement à ce que préconisent le dernier document d’information (état au 25 novembre) et la fiche d’information de l’état-major spécial coronavirus (état au 19 octobre), les membres du personnel vaccinés peuvent également prendre part aux tests répétés s’ils n’ont pas encore reçu leur vaccination de rappel.
  • Vaccination de rappel : Conformément à la recommandation de vaccination contre le COVID-19 de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) et de la Commission fédérale pour les vaccinations (CFV), qui a été actualisée vendredi soir, la vaccination de rappel est conseillée à toute personne de plus de 16 ans.
    Nous recommandons donc aux institutions d’organiser l’administration des doses de rappel pour l’ensemble de leur personnel et de leurs pensionnaires, à la lumière des informations fournies dans les infolettres des 28 octobre et 5 novembre 2021.
    Conformément à la recommandation de l’OFSP et de la CFV (état au 26 novembre 2021), la personne responsable de la vaccination doit tenir compte des points suivants :
  • Si la vaccination de rappel ne se fait pas avec le même vaccin que celui qui a été utilisé pour l’immunisation de base, elle est réalisée hors indication (off label, à savoir en dehors du cadre approuvé par Swissmedic). Les personnes à vacciner doivent être informées en conséquence et donner leur accord, et une mention spécifique doit être inscrite dans VacMe dans le champ réservé aux remarques.
  •  Pour les personnes de moins de 30 ans, il est recommandé d’utiliser le vaccin de Pfizer pour l’immunisation de base et la vaccination de rappel. Le vaccin de Pfizer est recommandé pour la vaccination de rappel même si le vaccin de Moderna a été utilisé pour l’immunisation de base.

Les documents d’information seront adaptés dans le courant de la semaine et mis à disposition sur le site internet de la Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration (lien).

En espérant que ces précisions vous seront utiles et en vous remerciant pour votre engagement, nous vous présentons, Mesdames, Messieurs, nos salutations les meilleures.
 

Partager